Vient un temps dans la vie d'une crafteuse conservatrice  où l'atelier déborde et l'on passe plus de temps à le ranger pour essayer de trouver un peu de place qu'à y créer. Il est alors de temps de désencombrer, de trier, de dire "au revoir" aux objets précieux où d'utiliser enfin ces petits bouts jugés forts utiles. J'en étais là de mes réflexions lorsqu' Emmanuelle a publié un article sur ses tricots pour prématurés.  Comme souvent, Emmanuelle est pour moi une grande source de motivation... et de tentation. J'ai donc achevé de boire mon thé du matin en navigant de site en site pour trouver des explications et des tutos pour finalement retourner mon stock de laine à la recherche des pelotes adéquates.

Cette scène se passait l'été dernier. Depuis, j'ai regroupé un nombre confortable de pelotes (500g, ça devrait me permettre de réchauffer quelques petits bouts) et je me suis lancée la confection de mini-ouvrages. 

J'ai commencé par deux petits bonnets 24-25 semaines dont j'ai trouvé le tuto ici. Ils sont en Phil Thalassa - un coton que j'aime beaucoup tricoter et qui offre une belle gamme de couleurs.

Layette prema Oct 2016 04

 

Ensuite, j'ai réalisé deux ensembles bonnets & culottes coordonnés. Bien sûr, j'ai conscience que c'est un peu étrange de coordonner son bonnet à sa culotte (!) mais cela correspondait à la quantité de laine qui me restait dans chaque coloris. L'une des difficultés de ce projet est en effet d'estimer la quantité de fil nécessaire à un ouvrage... ou de trouver l'ouvrage qui permettra d'utiliser au mieux la pelote orpheline, d'associer les pelotons.  

J'ai trouvé le tuto de la culotte sur le site de Sella : Mes petites Récréations 

Layette prema Oct 2016 02Layette prema Oct 2016 01-2

 

Enfin, j'ai utilisé les fins de pelotes de mon plaid en grannies pour tricoter deux petits bonnets en mérinos. Pour varier les plaisir, j'ai choisi de suivre le tuto de Thali Creation qui est disponible en plusieurs tailles.

Layette prema Oct 2016 03

 

Quoi de mieux qu'un projet qui permet d'être utile autour de soi et d'offrir un peu de chaleur humaine tout en se faisant plaisir et résolvant un de ses  petits problèmes (oui, y'à plus grave comme problème dans la vie que la gestion de ses pelotes... même dans la mienne!).  Il me reste encore beaucoup de pelotes et je continuerai de les tricoter au fil de nos Rendez-Vous Boulets. Pour le mois prochain, j'ai déjà envie de mettre sur mes aiguilles une brassière. A suivre donc...